Agence Protection Maintenance Matériels Incendie Votre spécialiste en sécurité incendie
61 Rue Vaillant Couturier, 69200 Vénissieux 04 78 00 66 07 / ap2mi@wanadoo.fr
Vous êtes ici : AP2MI / Matériels / Blocs d’éclairage

Blocs d’éclairage

Prestation d’installation, de vérification, de maintenance et de dépannage

Les principales fonctions d’un bloc

L’éclairage d’évacuation (précédemment dénommé “balisage”) doit permettre à toute personne d’accéder à l’extérieur,
à l’aide des foyers lumineux assurant notamment la reconnaissance des obstacles et l’indication des changements de direction.

Les textes applicables pour la vérification sont les suivants :

  • NF EN 60598-2-22 : luminaires pour éclairage de secours
  • NF C 71-800 : blocs autonomes (BAES) d’évacuation
  • NF C 71-801 : blocs autonomes (BAES) d’ambiance ou anti-panique
  • NF C 71-805 : blocs autonomes (BAEH) pour bâtiments d’habitation
  • NF C 71-820 : systeme de test automatique integre (sati) pour appareils d’eclairage de sécurité
  • NF C 71-830 : maintenance des blocs autonomes d’éclairage de sécurité BAES et BAEH.
  • UTE C 71-804 : règles de conception – installations d’éclairage de sécurite par blocs autonomes [BAES + BAEH] dans les erp comportant des locaux a sommeil.

Définition :

Le rôle de l’éclairage de sécurité est défini dans l’article EC7 du Règlement de sécurité contre l’incendie relatif aux établissements recevant du public.

Article EC7 : L’éclairage de sécurité doit être à l’état de veille pendant l’exploitation de l’établissement. L’éclairage de sécurité est mis ou maintenu en service en cas de défaillance de l’éclairage normal / remplacement (groupe électrogène). En cas de disparition de l’alimentation normale / remplacement, l’éclairage de sécurité est alimenté par une source de sécurité dont la durée assignée de fonctionnement doit être de 1 h. au moins. Il comporte soit une source centralisée constituée d’une batterie d’accumulateurs alimentant des luminaires, soit des blocs autonomes.

L’éclairage de sécurité permet lorsque l’éclairage normal est défaillant :

  • L’évacuation des personnes vers l’extérieur,
  • Les manœuvres intéressant la sécurité.

L’éclairage d’évacuation est installé dans :

  • les couloirs et les dégagements avec un maximum de 15 m entre chaque bloc.
  • au-dessus de chaque porte de sortie ou de sortie de secours.
  • au-dessus de chaque obstacle.
  • pour chaque changement de direction du chemin d’évacuation.

Cette disposition s’applique aux locaux recevant cinquante personnes et plus et aux locaux d’une superficie supérieure à 300 m2 en étage et au rez-de-chaussée et 100 m2 en sous-sol.

Les blocs d’évacuation doivent avoir un flux lumineux assigné d’au moins 45 lumens.

Eclairage d’ambiance / Anti-panique

Il doit assurer un éclairement uniforme et une bonne visibilité afin d’éviter les mouvements de panique. L’éclairage d’ambiance est installé dans les locaux pouvant recevoir plus de 50 personnes en sous-sol et plus de 100 en étage et rez-de-chaussée. Cet éclairage doit être basé sur un flux lumineux assigné d’au moins 5 lumens par mètre carré de surface du local.

La distance entre deux foyers lumineux doit être au plus égale à 4 fois la hauteur d’installation (art. EC10 §2).

L’éclairage d’ambiance ou d’anti-panique doit être réalisé de façon que chaque local ou hall soit éclairé par au moins deux foyers lumineux (art. EC12 §8).

QUI EST CONCERNE ?

L’éclairage de sécurité est obligatoire pour :

  • Les établissements recevant du public (arrêté du 23 juin 1980, du 22 juin 1990 et du 19 novembre 2001),
  • Les établissements recevant des travailleurs (Décret 88-1056 du 14 novembre 1988) et arrêté du 26 février 2003.
  • Les immeubles d’habitation (arrêté du 31 janvier 1986).
Conditions Générales Professionnelles de Vente - Cookies/Confidentialité - Mentions légales - Réalisation Charco Net